Pourquoi Ecologie du Cycle Féminin ?

L’association est née de la rencontre de conseillères en gestion de la fertilité et d’utilisatrices de la méthode symptothermique. Elles constatent qu’à ce jour, beaucoup de femmes et d’hommes ignorent la beauté et la richesse du cycle féminin, et trop peu sont informés de l’existence de cette méthode non-invasive, qui représente pourtant une alternative aussi fiable que la pilule.
Cette lacune en matière d’information, aussi bien de la part des pouvoirs publics que du corps médical, nous paraît préjudiciable au consentement éclairé de la femme en quête d’une contraception. C’est pourquoi nous avons décidé d’agir en faveur d’une meilleure diffusion de la symptothermie.

La symptothermie s’avère contribuer à une Culture Féminine, à part entière. Elle favorise la connaissance de soi, et s’applique aussi bien en conception qu’en contraception. Concernant la fiabilité contraceptive, les fondatrices ont choisi de communiquer plus particulièrement sur la méthodologie qu’elles ont elles-mêmes adoptée : une symptothermie scientifique et moderne, issue des travaux du Pr Joseph Rötzer puis développée par la Fondation SymptoTherm pendant plus d’une quinzaine d’années.

A noter qu’avec le temps, des liens inter-écoles se sont tissés… tant entre les utilisatrices que les professionnelles. De fait, s’il a initialement existé une « paternité morale avec la FST au regard de la méthodologie promue » lors de la création de l’association, Ecologie du Cycle Féminin est indépendante de toute école (Art.9 Statuts) et se réserve le droit de communiquer sur toute approche – estimée respectueuse, fiable et de qualité – au service de la femme, de sa compréhension, de son « empuissancement », de son autonomie

Aussi, ayant à cœur la Transmission, nous diffuserons des informations sur des sujets accompagnant le cycle naturel et la fertilité écologiquement gérée, touchant au bien-être et à la santé au féminin, en couple… en société. Il s’agit en effet d’évoquer l’humain et de prendre soin de la planète aussi ! Ici ou sur notre page FB, vous trouverez donc des articles écrits ou sélectionnés par nos soins, traitant tour à tour de sexualité, de moyens de protection alternatifs en période fertile, de menstrues, de protections périodiques ou de flux libre instinctif, de périnée, de puberté, de ménopause, d’hygiène intime comme hygiène de vie, etc…

Les mystères du cycle doivent-ils être percés ? Ecologie du Cycle Féminin vous invite à les accueillir avec conscience, discernement, humour et sagesse… à les apprivoiser dans leur vivance et leur vibrance, à considérer ces mystères – avec ce qu’ils ont de merveilleux – comme source de réconciliation et de régénération.


Les membres du Bureau 2018/2019

Médiatrice culturelle, étudiante en Médecine Traditionnelle Chinoise, Bénédicte est animée par l’idée que chaque Être est responsable d’un petit bout de l’Univers. C’est à la suite de recherches autour de la contraception qu’elle a découvert la Symptothermie moderne. Cette méthode a tout de suite résonné en elle quant à la concrétisation de cette responsabilité que chaque femme, homme et couple porte par essence… Bénédicte incarne donc cette vision globale dans les gestes et choix de chaque jour, dont celui d’être une des co-fondatrices d’Ecologie du Cycle Féminin !

Bénédicte Lenfant – Présidente


Sidonie Benedetto – Trésorière

Educatrice et praticienne de santé Naturopathe (Lyon). Accompagnante en santé féminine : physiologie du cycle, régularisation… Initiations et Transmission de savoir via les « GynéCauseries de Sidonie ».

« Initialement formée à la symptothermie par Claire Michelin (sage-femme), mon parcours d’accompagnement a été complété auprès de la FST en 2012, avec laquelle j’ai œuvré sur le terrain en tant que conseillère référente jusqu’à l’automne 2017. Je suis depuis, indépendante ». 


Céline Horisberger – Secrétaire

Éducatrice de la petite enfance, Céline Horisberger est également conseillère en symptothermie, en Suisse son pays natal. Par ailleurs, elle est la fille de Christine Bourgeois, co-fondatrice et ancienne Présidente de la Fondation SymptoTherm (FST), qui poursuit son œuvre de qualité dans la transmission de femme à femme.

« C’est à l’âge de 15 ans que j’ai fait mes premières observations… Au fil des ans, j’ai vu l’évolution de la méthode et suis heureuse, aujourd’hui, de pouvoir transmettre aux plus jeunes une méthode moderne et fiable… qui est aussi un style de vie ! »


Emilie Blanc –
Co-Présidente

« Mon chemin professionnel s’est ouvert avec l’esthétique et le massage. Puis en  2010, une autre porte s’est présentée à moi : celle du cycle féminin. Ce fut une réelle révélation ! Et je me suis donc complètement formée à la symptothermie moderne.
Depuis, je partage ces connaissances et j’accompagne les femmes sur cette voie et sur celle de la sensualité féminine, en les invitant à se relier à leur bassin et leur sphère féminine en lien avec la respiration, la conscience corporelle, l’œuf de jade… Quel beau chemin d’être l’exploratrice de soi-m’aime ! » – Le site : Féminilune 


Sarah Mathieu – Vice-Présidente

Naturopathe-iridologue à Sciez (74), Sarah est également conseillère en symptothermie moderne (SymptoTherm et Sensiplan, avec une spécialisation dans l’allaitement), et intervenante majeure dans les formations de l’Institut Eden Fertilité (Lausanne).
Auteure, elle a écrit « La naturopathie au service des contraceptions », afin d’éclairer les femmes et les couples sur ce sujet au regard de ses connaissances en naturopathie.


Lydie Gérard – Trésorière adjointe

En quelques mots délicats, sobres et discrets tout comme elle, Lydie est Maman, Conseillère en symptothermie, Mère-lunaire… et co-organisatrice du festival « Femme au cœur des Volcans » (63)

Son site et sa page FB Etre Ô Féminin


Anaïs Manzano – Secrétaire adjointe

Utilisatrice convaincue et désormais expérimentée de la symptothermie, tout simplement ! Lors de la création de l’association en 2016, Anaïs expliquait : « A 24 ans, après dix ans de pilule, je suis devenue une symptothermicienne très engagée dans cette cause féminine. Je tiens à prouver qu’on peut être jeune et savoir contrôler sa fertilité sans l’aide d’hormones ou de DIU. »

Aujourd’hui Anaïs est jeune maman : bébé désiré… ou « bébé sympto », comme se on dit entre symptothermiciennes avec tendre complicité !


♦ La Charte de l’association ♦

Création : le 20 juin 2016 à Saint-Priest, département du Rhône (France), les membres de l’association dénommée ÉCOLOGIE DU CYCLE FÉMININ, se sont réunies en assemblée constitutive. Elle œuvre dans le domaine de :

  • l’éducation des femmes à l’observation de leur cycle, notamment par la reconnaissance et l’interprétation des signes (ou biomarqueurs) de fertilité,
  • la protection du cycle de la femme et de la fertilité du couple,
  • la restauration du cycle et de la fertilité, si possible par des approches en santé naturelle,
  • le soutien et l’entraide aux utilisateurs, promoteurs et formateurs de la méthode,
  • la promotion de la profession de conseillères en symptothermie, l’enrichissement des compétences.
  • Elle œuvre auprès de tout public, personne physique et morale. Elle propose des actions gratuites ou payantes allant dans le sens de sa mission, et contribuant aux ressources de l’association.

Parmi les Fondatrices :

Mlle Sidonie Benedetto, Naturopathe.
Mlle Emilie Blanc, Esthéticienne énergéticienne.
Mlle Lydie Gérard, Conseillère en symptothermie et Mère Lunaire.
Mme Céline Horisberger, Éducatrice de la petite enfance.
Mlle Aurélia Jilosi, Educatrice Montessori, Doula.
Mme Ronda Léchaire-Callahan, Responsable de formation et Directrice de l’Institut « Eden Fertilité ».
Mlle Anaïs Manzano, Auxiliaire de vie.
Mme Sarah Mathieu, Naturopathe.
Mlle Mathilde Pinzano, Naturopathe.
Mme Bénédicte Lenfant-Voise, Accompagnatrice de Projets Culturels.
…/…

Remerciements à Eugénie Tabi (Universelle) pour son aide bénévole à la communication.